Premiers choix : garder la saveur française ou faire un jeu à l’américaine ?

Click here to read in English.

Quand j’ai discuté la traduction de Chroniques de Talos avec Vincent (notre auteur et directeur artistique) et Leifer (notre développeur), une des premières questions que j’ai posées était la suivante : A quel point est-ce qu’on adapte le jeu pour un publique américain ? Est-ce qu’on va garder la saveur « française » du jeu ? Le personnage principal, Professeur Michel Latrémon est historien à l’Université de Lyon et l’action du jeu se passe, bien entendu, en France. Est-ce qu’on allait garder l’identité française de notre professeur ? Ou est-ce qu’on allait le transformer en américain, peut-être « Michael Latremon, Harvard historian » ?

La question de l’action se posait aussi : un public français allait comprendre que tout se passe en France sans qu’on ait besoin de le dire. Mais un public américain ? Certes, il y a des indices, comme la présence des Templars (spoiler alert !), mais sinon ce n’est pas si évident. Dans la version originale (française), le personnage ne mentionne ni sa nationalité, ni le pays où il se trouve.

Finalement, nous avons trouvé un bon équilibre. Michel Latrémon reste français, mais on donne aux anglophones un peu plus d’information dans la version anglaise, pour les aider à situer l’action et à comprendre le personnage.

Voici, donc, la réplique où le Professeur se présente en francais :

« Je m’appelle Michel Latrémon, et je suis historien. « 

Et la traduction en anglais :

« My name is Michel Latrémon, and I’m a historian at the Université Jean Moulin. That’s in Lyons, in France. »

Par contre, j’ai décidé de laisser la saveur française là : il n’y a plus de mots français dans la version anglaise, afin que ça soit aussi facile à lire que possible. Je vous raconterai prochainement pourquoi j’ai hésité sur l’inclusion de quelques mots en français…surtout avec les jurons !

Comme toujours, pour plus d’infos, rendez vous sur: http://chroniquesdetalos.com/v1/

Publicités